titre ligne
ligne
contact vidéo presse mécénat
CONTACT
|
VIDÉOS
|
REVUE DE PRESSE
|
MÉCÉNAT
|
design / Anthony Folliard
photo
CRÉATION 2013

DANS LA NUIT DE BELFORT

Écriture et mise en scène :
Nadia Xerri-L.
Crédits photos © Pierre Grosbois

résumé
Un vendredi soir. Après 2 jours de séminaire intensif, 5 directeurs commerciaux (4 hommes et 1 femme) ne rentrent pas chez eux, ils ont en effet pris l’habitude d’ensemble décompresser. Leurs rituels : boire, aller au karaoké-bar, et jouer à leur façon à un film (ce soir, un western). Mais ce vendredi-soir, leurs rites ne les soulageront pas...

pourquoi ?
incipit
notes de mise en scène
distribution
partenaires


— — —

pourquoi ?

Il est parfois dit qu’un créateur compose la même œuvre. Force est de constater que la nuit, l’alcool, le fonctionnement d'un groupe, l'observation des liens humains, la naissance de l’amour amoureux obsèdent l'écriture de NXL. Pourtant de pièce en pièce, si les motifs demeurent, ils sont agis ici différemment. DANS LA NUIT DE BELFORT c'est beaucoup de jeux, de scélérité, de dialogues au cordeau.

retour

— — —

incipit

Tino, Franck, Youri et David :
Le directeur du groupe nous réunit tous les trois mois
Pour remotiver les troupes
Toujours dans une ville différente
On travaille dans la vente
Chacun responsables d'une centaine d'agences
Le chiffre
Le chiffre
Le chiffre
Le chiffre
Y a beaucoup de pression
Beaucoup de pression
Et les séminaires c’est fait pour qu’on se tire la bourre encore plus
Toujours plus
Quelle est la qualité que votre collègue a et que vous, vous n’avez pas
Quelle est la qualité que votre collègue n’a pas et que vous vous avez
Sur les murs sont projetés les bilans
Du groupe
Et de chacun
Le meilleur bilan a un cadeau de remerciement
Week-end thalasso
Ou stage parapente
Là, c’est Elisa qui a gagné le gros lot
La winner est : Elisa !!!!
Et de très loin
Elle a triplé son chiffre
Mais les cadeaux, on n’en a plus rien à faire
C’est plus ça qui nous motive
On est cinq responsables à vraiment bien s’entendre
Et plutôt que d’être angoissés par la machine de guerre des séminaires
Nous, ça nous plaît quand même de nous retrouver
On a dû devenir amis
« Amis », le mot est quand même un peu fort
Les séminaires durent deux jours
Le premier soir, on se tient : resto et au lit
Faut assurer la deuxième journée toujours très difficile
Coaching, mises en situation, jeux de rôles
Faut être au taquet
Ils nous poussent à lâcher prise
A jouer comme des gamins
Sauf que quand on lâche prise, eux ils nous évaluent !!!
Ils nous notent !
Ils testent psychologiquement et émotionnellement nos limites
Techniques de management !!!

retour

— — —

notes de mise en scène

Pour nous tous, membres de cette création, le maitre-mot de ce spectacle a été et est : bien que les sujets abordés soient denses, voire graves, le temps de la représentation, l'important est de s’amuser, s’amuser, s’amuser afin d’offrir aux spectateurs plaisirs et rires, et quand parfois les gorges se serrent et peut-être même les larmes arrivent, on repart “tambour battant”. Nous faisons tout pour que les spectateurs à la fin du spectacle pensent “déjà ? c’est fini ?”. Et par bonheur, ce sont très souvent, les retours que nous avons...

retour

— — —

distribution

Comédiens : Anthony Breurec, Bertrand Ducher, Olivier Dupuy, Vanille Fiaux, Yoan Charles
Son : Gaël Desbois
Scénographie : Hubert Lafore
Lumière : Thierry Mathieu
Costumes : NXL
Régie générale, plateau : Franck Tortay
Assistanat à la mise en scène : Sofi Arto

retour

— — —

partenaires

Le Volcan, Scène nationale du Havre
Le Bateau Feu, Scène nationale de Dunkerque
Dieppe Scène nationale
Théâtre National de Bretagne

retour